Expositions


 
 
 
CRP

Le Centre Régional de la Photographie Hauts de France

Le CRP/ Centre régional de la photographie Hauts-de-France présente dans le cadre de RDV avec la Ville et des deux journées de rencontre organisées les 26 et 27 juin à la Cité des Congrès de Valenciennes, une exposition de l’artiste et sociologue américain David Schalliol, lauréat 2016 aux côtés de l’artiste Justine Pluvinage, du programme de résidences artistiques croisées Resilient Images porté conjointement par le CRP/ dans les Hauts-de-France et l’Hyde Park Art Center à Chicago.
Après la présentation des œuvres des artistes David Schalliol et Justine Pluvinage en septembre 2017 à Douchy-les-Mines et en janvier 2018 et Chicago, le CRP/ montre en lien avec les thématiques de ces rencontres, un ensemble d’œuvres de l’artiste américain réalisées à l’occasion de ses deux séjours de résidences dans le bassin valenciennois et du Hainaut entre juin 2016 et juillet 2017.

David Schalliol, à travers son travail photographique, nous invite à renouveler et enrichir notre vision des territoires industriels en s’intéressant à ses populations et à la manière dont elles habitent aujourd’hui des paysages durablement transformés par cette activité. David Schalliol a étudié à Chicago, il enseigne aujourd’hui la Sociologie à Minneapolis et développe une recherche artistique étroitement liée à cette discipline. Il s’intéresse principalement aux conséquences urbanistiques et sociales des crises industrielles ; au redéploiement des villes et de leurs activités, aux inégalités qu’elles produisent pour leurs habitants pour se loger, pour se déplacer et travailler, et finalement aux stratégies que ces derniers mettent en place pour les surmonter.

DAVID SCHALLIOL

Né en 1976 à Minneapolis, vit et travaille à Chicago
David Schalliol est un artiste dans le champ de la photographie et du film, et professeur adjoint de Sociologie à St. Olaf College de Northfield dans le Minnesota. David Schalliol est diplômé de l’Université de Chicago. Il explore à travers ses séries photographiques la transformation des centres urbains en s’appuyant sur des méthodes d’études croisées. Ses écrits et ses photographies ont été publiés et présentés dans des supports tels que l’Observeur du design, The New York Times, et Social Science Research, et ont fait l’objet de nombreuses expositions notamment au Belfast Photo Festival, et au MoCP / Museum of Contemporary Photography à Chicago. Il participe à la Biennale d’Architecture de Chicago (édition 2015 et 2017). Auteur de Isolated Building Studies (Utakatado, 2014), il contribue régulièrement aux lms documentaires, comme Almost There (ITVS/Kartemquin Films) et Highrise: Out My Window (National Film Board of Canada), un documentaire interactif qui a reçu l’International Digital Emmy for Non-Fiction (2011). David Schalliol a également contribué à des projets de films documentaires. Il vient de réaliser à Chicago The Area, un documentaire sur le déplacement de 400 familles dans le South Side de Chicago.

cubipostale

L’Association des Centres Sociaux de la Région de Valenciennes (ACSVR)

La Compagnie artistique de théâtre de rue les « Cubiténistes » est intervenue dans plusieurs centres sociaux de l’ACSRV. A travers les ateliers, ils ont aidé les publics à s’exprimer et à faire passer un message léger, drôle ou parfois plus engagé, à travers une forme artistique décalée et vecteur de partage et de bienveillance: la « Cubipostale », une véritable carte postale confectionnée de A à Z par une personne ou un petit groupe. Ces cartes postales ont été ensuite adressées aux élus pour leurs faire passer un message, une doléance ou un simple clin d’œil.

L'enjeu de la démarche est de mettre en valeur et d'exploiter le "pouvoir d'agir" des usagers et plus largement des habitants du territoire, une des missions phares de l'ACSRV.

Cubipostale ou la carte postale comme filtre artistique au service de la parole des habitants

« La Cubipostale » est un projet de création, d’écriture et d’envoi de cartes postales dont les habitants sont les héros. Ils sont mis en scène et photographiés au milieu de décors et accessoires qu’ils ont eux-mêmes construits. Ce projet est à la croisée des arts plastiques, de l’écriture, du théâtre et de la photographie.
Chaque habitant a réalisé une carte postale - de la création des décors jusqu'à l'écriture et l'envoi (au maire de sa ville et/ou à une personnalité politique). Ces cartes postales sont à l'image de leurs préoccupations. Les thèmes abordés ont été l'écologie, l'environnement, l'emploi, l'équipement...

CRP

L'Odyssée : un pari audacieux, un choix ambitieux pour un équipement culturel innovant

Faire le choix de la culture comme vecteur d'intégration, d'insertion, d'inclusion dans la société avec un accès au savoir, de découverte du monde pour un public éloigné, pour les jeunes en situation scolaire difficile ou déscolarisés, pour les adultes non lecteurs, pour ceux qui vivent reclus et pour tous les autres qui ont envie mais ne peuvent pas se rendre dans un lieu culturel était un pari audacieux, un choix ambitieux.
Or, le quartier Chasse-Royale connait depuis plusieurs années une rénovation urbaine importante qui va encore s’étendre sur 5 à 10 ans dans le cadre de l’ANRU. Cette réhabilitation immobilière a été assortie d’une volonté forte de requalification de ce quartier difficile situé en zone REP+, de développement d’une nouvelle attractivité autour d’un équipement structurant. La municipalité a donc décidé d’y implanter un centre culturel.
C'est par ce défi que la Ville de Valenciennes a choisi d’apporter la Culture partout et pour tous !

L'Odyssée est un lieu de vie culturel qui propose :

  • Une médiathèque numérique en réseau avec la Bibliothèque de Valenciennes et un service de navette qui permet la réservation et la mise à disposition des documents à partir des deux sites.
  • Une salle informatique comprenant 10 postes à disposition des usagers, mais aussi deux consoles de jeux vidéo et un large choix de jeux de société (dès le 1er âge).
  • Un plateau parqueté de 130m² qui accueille spectacle vivant, des stages de pratiques artistiques, des ateliers hebdomadaires de danses actuelles et de théâtre.

Cet espace a aussi vocation à recevoir des résidences d'artistes amateurs dans le domaine des danses actuelles.

L'Odyssée c'est une équipe qui mène un travail quotidien de médiation, au plus près des usagers pour les aider à accéder aux livres, aux jeux en parvenant à remplacer l'appréhension par le plaisir. Cela se fait notamment par le biais des animations qui se déroulent chaque jour à destination d'un public ciblé pour que chacun se sente à sa place.

L'Odyssée est un équipement de proximité pour les habitants du territoire Nord de la Ville mais aussi un équipement qui vient s'insérer dans le maillage culturel existant pour tous les Valenciennois ainsi qu’au niveau de l'agglomération Valenciennoise et de la Porte de Hainaut avec la proximité de La Sentinelle.

L'Odyssée est un lieu de vie intergénérationnel où les usagers viennent presque quotidiennement et se sentent "comme chez eux" car il y est pratiqué une politique d'inclusion.

5 mots pour qualifier l’Odyssée : Convivial, Partenarial, Solidaire, Rayonnant, Innovant

RUBIKA

Créées à l'initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Grand Hainaut en 1987, les écoles de Rubika se sont distinguées par la mise en place d’une pédagogie innovante et pionnière reposant sur la réalisation de projets et le travail en équipe.
Cette pédagogie a permis à Supinfocom Rubika, Supinfogame Rubika et l’ISD Rubika de devenir les établissements de référence au niveau mondial dans les industries du Design, de l’Animation et du Jeu Vidéo.

En quelques chiffres, Rubika c'est :

  • 3200 diplômés
  • 40% d'étudiants placés à l'international
  • 3 campus: Valenciennes(France) Pune(Inde), Montréal(Canada)
Dans ce monde, en mouvement, traversé par une révolution majeure, celle du numérique, qui redéfinit fondamentalement les cartes de la relation de l’homme au monde, les attentes et les besoins des entreprises évoluent. Le profil de l’étudiant aussi : nos connaissances et compétences ne cessent d’évoluer et de se diversifier.

La GRANDE TRAVERSEE : le corridor minier valenciennois revisité au travers d’une randonnée artistique d’Anzin à Vieux-Condé

Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public des Hauts-de-France, le BOULON est implanté à Vieux-Condé au sein d’une friche industrielle réhabilitée. Il développe une relation complice et sensible entre les artistes, les habitants et la cité au travers de sa saison, de son festival « Les Turbulentes » et de projets artistiques et culturels de territoire centrés sur des questions urbaines et sociales. Randonnée artistique de 19 kms, LA GRANDE TRAVERSEE, orchestrée durant un an avec Friches Théâtre Urbain, était ponctuée par des installations plastiques et sonores, des surprises théâtrales et musicales fabriquées avec les habitants des sept communes associées. Cette aventure soutenue dans le cadre du contrat de ville (CAVM), a révélé au fil d’une marche insolite et joyeuse, paysages, visages et histoires de ce territoire inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

L’Ecole Supérieure d'Art et de Design (ESAD) de Valenciennes

L’ESAD de Valenciennes devient en 2011 un Établissement Public de Coopération Culturelle financé par la Ville de Valenciennes, la DRAC et la Région des Hauts-de-France, bénéficiant de locaux réhabilités mis à disposition par Valenciennes Métropole. L’établissement s’honore de l’histoire académique séculaire de Valenciennes et prolonge dans le temps contemporain la relation entre artistes et société. Elle fait partie du réseau national des écoles d’art sous tutelle pédagogique du Ministère de la Culture. Elle forme aux métiers de la création en Art et en Design et délivre deux diplômes nationaux (DNA, DNSEP) valant grade de Licence et grade de Master.

Notre programme de recherche en design écosocial

Depuis 2014, l'ESAD de Valenciennes s'emploie à définir le design social par la recherche et à l’expérimenter par la pédagogie. Ce design vise l’innovation sociale par des pratiques contextualisées, situées et pluridisciplinaires. Après un colloque international (2014), des journées d’étude (2015, 2016), l’ESAD de Valenciennes publie en 2018 Design écosocial – convivialités, pratiques situées et nouveaux communs (Ludovic Duhem, Kenneth Rabin, Dir.) :
www.lespressesdureel.com
Le design contextualisé prend les spécificités du territoire comme conditions déterminantes pour développer toute action / tout projet.
Le design situé s’organise autour de besoins et valeurs en grande partie non exprimés par les usagers et les commanditaires.
Le cahier des charges du designer social inclut l’observation de terrain, l’analyse des enjeux, la proposition de solutions par les moyens de la création.

Quel habitat pour 2030 ?

Enseignants et étudiants mènent à l’ESAD de Valenciennes depuis 2016 un Atelier de Recherche de Création intitulé « Habiter 2030 ». C’est dans ce cadre et celui plus large de leur participation à la compétition universitaire internationale « Solar Decathlon 2019 », que quatre groupes d’étudiants en Design travaillent sur le quartier Sabatier de Raismes, cité minière classée au Patrimoine de l’Unesco. Ils y interrogent la transformation des modes d'habiter conséquente à la réhabilitation thermique des « maisons 1930 » par l’énergie solaire, sujet de travail de la compétition. C’est ainsi que les étudiants-designers réfléchissent aux modalités de sensibilisation, de médiation et de formation des habitants. Ils créent outils, actions, formes ou programmes (espace public participatif, extension de maison à monter soi-même, plateforme mobile d’information et d’expérimentation, etc.) en partant du constat que si la réhabilitation thermique de ce patrimoine dépend d’une structure technique et économique, elle exige également l’engagement des habitants eux-mêmes et leur collaboration à transformer positivement leur cadre de vie. Leurs propositions sont à découvrir dans le patio de la Cité des Congrès de Valenciennes où les étudiants-designers tiendront des permanences pour dialoguer avec les visiteurs !

Restons en contact !

Site et mail ESAD Valenciennes: www.esad-valenciennes.fr | contact@esad-valenciennes.fr
Facebook ESAD Valenciennes : voir la page
Site Association "Habiter 2030" : solar-h2030.fr

CRP

Un train de rénovation

Un train de rénovation est un projet participatif destiné aux habitants des quartiers en PRU mené par Hors Cadre avec le soutien de la Région Hauts-de-France et de la Communauté d’Agglomération Valenciennes Métropole. Beuvrages, Vieux Condé et Valenciennes participent à ce projet associant habitants, partenaires de terrain, élus, ainsi que les professionnels et les institutions impliquées dans les PRU.

Sur Beuvrages, un projet vidéo-photographique est mené par l’association « Histoire et Mémoire de Beuvrages ». A Vieux Condé, « le collectif de la Solitude », composé d’habitants du quartier a suivi l’importante requalification du quartier Solitude/Hermitage. A Valenciennes, les jeunes de la maison de quartier Beaujardin partagent la redécouverte de leur territoire en mutation.

Tous les films réalisés sont visibles sur la plateforme: www.notragora.com

collectif en rue

COLLECTIF EN RUE

« Mais qu’est-ce qu’on fabrique ensemble ? », c’est la question qui structure ce collectif. Au sein du groupe, on retrouve habitants, architectes, artistes plasticiens, journaliste, écrivain, sociologues, psychologue, travailleurs sociaux, étudiants… Et tous, avec leurs compétences, fabriquent l’espace dans lequel les habitants des quartiers souhaitent vivre, se rencontrer, discuter, jouer. Faiseurs de lien(s) et constructeurs de projets pour l’aménagement des espaces communs dans l’agglomération dunkerquoise, ce collectif crée du mobilier urbain artistique en utilisant des matériaux déclassés par les collectivités. Engagés pour leur quartier, ils ont arrêté d’attendre et font eux-mêmes ; du diagnostic des besoins à la conception et la réalisation du mobilier. Un projet inspirant à haute valeur sociale et environnementale !